Introduction du Cambodge
4 (80%) 1 vote

Le Cambodge est un pays d’Asie de Sud-Est, dont la capitale est Phnom Penh. Il est situé entre la Thaïlande, le Laos et le Viêt Nam. Sa palpitante histoire et sa variété culturelle ont fait de lui une destination touristique intéressante.

Un peu d’histoire

Au XIIe siècle, l’Empire Khmer a régné sur la majeure partie de la péninsule indochinoise. De là est apparu le Royaume du Cambodge et les cambodgiens ou khmers, appartenant à l’ethnie Khmer. Entre temps, le pays a été placé sous la tutelle française de 1863 en 1953. L’année 1953 marque l’indépendance du pays, le 9 novembre pour être plus exacte, et la fin de la guerre d’Indochine. Le Royaume du Cambodge a duré jusqu’en 1970, prenant fin en plein milieu de la guerre civile qui a duré pendant environ 12 ans. En cette année est née la république khmère au Cambodge, instaurée par le général Lon Nol, à la date du 18 mars. La période la plus sombre du Cambodge a été les années 80, pendant lesquelles se sont succédé les guerres, les épidémies et la malnutrition.

D’autres événements ont intensément marqué l’histoire du pays, notamment pendant l’invasion des Khmers Rouges. En effet, ces derniers voulaient purifier le pays de la civilisation urbaine et bourgeoise. Plusieurs villes, dont Phnom Penh, ont alors été vidées de leurs habitants dans la nuit du 17 au 18 avril 1975.

La culture cambodgienne

Concernant les religions, la population du Cambodge est à environ 96% bouddhiste theravada, mais une minorité très infime seulement appartient à la communauté chrétienne et puis musulmane. De rares personnes appartiennent aux minorités montagnardes, appelées Khmers Loeu. Ces derniers pratiquent encore l’animisme, c’est-à-dire la croyance en une âme qui anime les êtres vivants tout comme les objets inertes. Au Cambodge se pratique des disciplines sportives propres aux asiatiques ou aux khmers, à savoir la boxe khmère et le dacau, et qui sont aussi populaires que le football et le volley-ball.

Le quotidien des cambodgiens

Les cambodgiens sont à majorité rurale, vivant de l’agriculture, avec les faveurs d’un climat tropical. La température moyenne annuelle avoisine les 26°C. L’alimentation cambodgienne quant à elle se base principalement sur le riz et la noix de coco. Les jours de fête comme à l’occasion de l’Om Touk ou du Pchum ben, vous apercevrez les cambodgiens dans leurs vêtements traditionnels, colorés selon la couleur du jour. Se défilent alors successivement la couleur orange, le violet, le vert, le gris-blanc, le bleu, le noir et le rouge à partir du lundi. Sinon, ils choisissent les nuances.

Le khmer est la langue officielle, une langue parlée par une grande majorité, et parlée aussi par des vietnamiens et des chinois. Mais l’anglais est couramment utilisé dans le commerce, dans les médias et l’administration. Le thaï, le chinois et le français sont aussi présents. Le Cambodge dispose également de leur propre monnaie, le riel, mais les transactions se règlent généralement en dollars américains (USD).

Trois aéroports peuvent vous accueillir au Cambodge, à savoir les aéroports internationaux de Phnom Penh et de Siem Reap, et puis celui d’Angkor. À Sihanoukville se trouve le seul port en eau profonde du pays, pour les transports maritimes, notamment le transit de marchandises. Les voies de communication terrestres sont quant à elles plutôt en mauvais états, mais plusieurs compagnies de bus relient encore les grandes villes, essayant de rendre les voyages aussi confortables que possible.

Ce petit tour général du Cambodge et de ses habitants vous aurait permis d’apercevoir une partie de la diversité et de la richesse culturelles du pays, le rendant propice aux visites touristiques. En voie de développement, le Cambodge use des nombreux vestiges de son longue histoire pour vous attirer.

Facebook Comments

comments