Rate this post

Un voyage au Cambodge ne peut être complet si vous n’avez pas encore assisté à la fameuse danse Apsara et à un des dîners-spectacles à Siem Reap. Croyez-nous, cette danse constitue à elle seule une des principales raisons de venir au Cambodge. Ce ne sont d’ailleurs pas les retours de voyageurs qui manqueront de vous surprendre avant ou après un spectacle.

Les caractéristiques de la danse Apsara à Siem Reap

Sachez avant tout que la danse Apsara est un art ancien qui a longtemps été pratiquée par les femmes cambodgiennes. La danse ressemble à ce qui a été représenté sur les murs du complexe de temples d’Angkor. Les danseuses se parent de brillantes tuniques en soie, des hauts décorés de paillettes, et des coiffes dorées. Des costumes qui les rendent vraiment très belles.

Les danseuses s’élancent avec beaucoup de liberté et de savoir-faire, les genoux pliés, les talons touchant en premier le sol à chaque étape et les visages affichant des sourires timides. De plus, chacune des positions de danse représentent certains symboles comme les doigts pointant vers le ciel, signifiant aujourd’hui, ou la semelle vers le haut qui caractérise une envie de s’envoler.

L’Histoire rappelle qu’il y avait plus de 3 000 danseurs Apsara durant le règne de Jayarvaman VII. Sachez que les danseurs d’autrefois ne le faisaient uniquement que pour distraire le roi, raison pour laquelle cette danse n’a été enseignée qu’à la cour royale. Les survivants après la révolution des Khmers rouges ont tenté de partager la pratique de la danse Apsara, et il faut dire qu’ils ont réussi. En 1995 (six ans après la chute des Khmers rouges), les amateurs de la danse ont commencé à assister à un spectacle de danse à Angkor Wat.

Aujourd’hui, de plus en plus de danseurs sont formés à l’Université Royale des Beaux-arts, en plein Phnom Penh. La sélection des artistes potentiels (dès l’âge de sept ans) est déterminée par leur attitude, leur jeunesse et surtout par leur souplesse et leur dextérité. Ils devront passer 6 ans pour apprendre jusqu’à 1 500 positions différentes. Ils devront ensuite encore passer 3 à 6 ans pour atteindre le niveau artistique demandé. Vous l’aurez compris, la danse Apsara demande non seulement beaucoup de temps, mais aussi d’énergie et de constance.

Où et quand assister à la danse Apsara et à un dîner-spectacle

Les spectacles de danse apsara sont généralement annoncés par l’Université Royale des Beaux-arts à l’occasion de fêtes comme l’anniversaire du roi ou la fête du Nouvel An Khmer. Les annonces peuvent être trouvées à Phnom Penh et devant l’Angkor Wat.

Mais de nos jours, des spectacles de danse Apsara sont proposés auprès de nombreux hôtels et restaurants de Phnom Penh et Siem Reap. Les gens trouvent d’ailleurs qu’il est beaucoup plus pratique d’assister à un spectacle quand ils ont en envie. Pensez donc à demander à votre hôtel s’il propose des spectacles de danse Apsara une fois au Cambodge !

Généralement les spectacles de danse royale comprennent 4 genres de danses traditionnelles : la danse Apsara, les danses masquées, la danse des ombres et la danse folklorique. Les touristes sont bien évidemment invités à assister à de telles représentations et même à en faire des vidéos s’ils le souhaitent. Elles offrent de belles découvertes et de nouvelles expériences aux voyageurs. De plus, de nombreux endroits aux cadres enchanteurs sont à découvrir pour assister à ces spectacles lors d’un dîner: Alliance Cafe, Apsara Terrasse, Apsara Théâtre, La Noria Hotel, et Temple Balcony.

Facebook Comments

comments