Rate this post

Chaque mois de l’année est une occasion de fête au Cambodge. Profitez votre temps à particpter à un des festivals Cambodgiens lors de votre séjour à ce pays mistérieux.

Janvier-Février

Ces deux mois accueillent le plus de touristes. Une autre fête nationale est organisée tous les 7 janvier, marquant la chute du régime de Pol Pot suite à l’intervention de l’armée vietnamienne le 7 janvier 1979.
Entre fin janvier et mi-février, le Cambodge célèbre avec le Laos la fête du Têt (Nouvel An vietnamien) et le Chaul Chnam Chen (Nouvel An chinois). De nombreux touristes, fuyant l’hiver, peuvent tomber sur ces fêtes. Les vietnamiens au Cambodge préfèrent retourner une semaine pour célébrer dans leurs pays, mais les chinois, eux, préparent différentes festivités dans les villes telles que Phnom Penh. Vous aurez la chance d’apercevoir à ce moment la danse des dragons. La fête de la Saint-Valentin le 14 février est très populaire surtout au niveau de la jeunesse cambodgienne.

Toujours en février, il y la fête caritative, qui consiste à un défilé de marionnettes géantes, présentant des animaux, des divinités ou des personnalités contemporaines. Celles-ci sont promenées le long de la rivière à Siem Reap. Les organisations locales, les orphelinats et les entreprises participent à l’événement.

D’avril en aout

Le mois d’avril est le plus important du calendrier khmer. Les cambodgiens fêtent le Nouvel An Khmer (Bon Chaul Chhnam) pendant au moins trois jours vers le mi- avril. À cette occasion, les Cambodgiens font des offrandes aux vats, nettoient leur maison et échangent des cadeaux. Les temples d’Angkor sont particulièrement chargés à cette période. Dans les villages, vous apercevrez des batailles d’eau à part diverses autres festivités communes aux habitudes des villes. La date du 9 mai marque quant à elle le Jour du génocide au Cambodge.

Pendant quatre mois, plus exactement de mai en aout, survienne la mousson et les risques de canicules, correspondant à la basse saison touristique. Mais il y a le Chat Preah Nengkal (Cérémonie du Sillon sacré), une fête conduite par la famille royale au début du mois de mai. Cette cérémonie agricole marque le commencement de la plantation du riz. Elle se déroule devant le Musée National, près du Palais Royal à Phnom Penh.

De septembre à décembre

Ces trois mois sont très pluvieux, le Mékong est alors fortement accru. En septembre ou en octobre, sur plusieurs jours, tombe la fête des ancêtres (Pchum Ben). Le Pchum Ben, comparable à la Toussaint, est la deuxième fête la plus importante au Cambodge. C’est l’occasion de faire des offrandes diverses aux vat : argent, fleurs, cierges et encens, ainsi que nourriture et boisson, pour rendre hommage aux défunts. Si les âmes des personnes décédées ne voient pas leurs familles faire des offrandes dans un wat (temple), l’âme sera damnée et risque de revenir importuner cette famille pendant l’année. Il est d’usage de se rendre dans les temples bouddhistes avec les parents dans le village natal. Les moines servent d’intermédiaires entre les défunts et les vivants. Les fidèles bouddhistes doivent visiter sept temples durant ces jours. À Phnom Penh sont organisées d’authentiques courses de buffles et des compétitions de lutte khmère.

Entre autres, la fête de l’Indépendance du Cambodge, acquise le 9 novembre 1953, est célébrée le 9 novembre. Partout, on suspend le drapeau du pays. Il y a aussi la fête de l’eau (Bon Om Tuk) en novembre, marquant l’impression phénomène d’inversion du cours du Tonlé Sap. Des courses de bateaux sont alors organisées sur le Tonlé Sap et sur la rivière Siem Reap. Les barques, propulsées chacune par 40 rameurs, sont excessivement décorées.

L’anniversaire du roi Norodom Sihanouk est fêté en octobre et donne l’occasion d’une grande fête publique dans le palais royal. À cette période est également célébrée le Visakha Puja (Fête du Bouddha), tombant plus exactement le 8e jour du 4e mois lunaire. Des moines effectuent des processions aux flambeaux à Angkor Vat. On y célèbre la naissance, l’illumination et de la parinibbana ou mort du Bouddha. Les festivités se terminent par la fête de Noel et du Nouvel An.

Facebook Comments

comments